Raid de Civray

 

 

 

 Raid de CIVRAY 20 et 21 mai 2016

  13315529_1011006792308618_1772605965791344074_n[1].jpg
  Un départ vendredi à 20h45 de civray, une arrivée en pleine nuit à 3h30, un bivouac dans une salle des fêtes au milieu des bois, un réveil matinal à 6h30 pour un départ à 8h00, une arrivée finale à 17h30, une concurrence relevée, 130 km au compteur, 16h00 d'effort, 25° à l'ombre, des ronces, des pieds trempés, une chaine brisée, du trail, du VTTO , de la CO, du Canoé de jour et de nuit, du tir, de l'azimut,de la mémo, du road book....

Tous les ingrédients étaient réunis ce week-end pour que les neurones et le physique soient mis à rude épreuve. Ils l'ont été pour finalement accrocher une belle 7ème place.

 

 vidéo du raid

 


 

 

 

IMG_0156.PNG     IMG_0157.PNG   13254567_1006304582778839_6465287965843293823_n[1].jpg

                               Avant de courir, faire marcher les neurones

                               Azimut / distance / rapporteur et degré !!!!

 

 

13245314_1005159916226639_1871120998400088636_n[1].jpg  IMG_0158[1].PNG   IMG_0165.PNG

Des travaux du soir..... inattendus

 

 

IMG_0166.PNG      13267985_1006353216107309_7528009003431391544_n[1].jpg

 

Cyrille et Philippe sur le raid light

 


 

 30 et 31 mai 2015 : RAID de CIVRAY

 

 

 Belle 14 ème place pour François associé à Hugues Fazilleau de C.A.P 03 sur le raid de Civray dans la vienne.

 

       J’étais très motivé pour faire le raid de Civray : manche du challenge qui se déroule sur 24h non stop. Le petit problème c’est qu’il était le même jour que l’ekiden du club donc difficile de trouver un coéquipier disponible.

 

 

        Je décide de laisser un petit message sur le facebook du Raid Orientation Civraisien pour essayer de trouver un partenaire, mais 15 jours avant l’épreuve je pense que ça va être compliqué. Deux jours plus tard, je reçois un message de Hugues Fazilleau de CAP 03 qui me propose de faire équipe avec lui, je suis super content !!!

10641167_1682697788620184_4385495670011498655_n[1].jpeg

 

      Je déchante un peu quand je regarde le CV sportif de Hugues sur le site de CAP 03. En effet il a participer à  plusieurs finales du challenge FRMN, des raids comme le Gévaudathlon et là il se prépare pour faire les chemins du soleil, un raid VTT de 220km et 9000m de D+ !! Je n’ai pas trop envie de faire équipe avec terminator. Je décide de l’appeler, le feeling est bon et il me dit que son but est d’aller au bout. ça me convient tout à fait donc RDV le 30 à Civray.

 

 

 

      On ne sait pas grand chose du raid à part qu’il y a 2 sections de canoë dont une de nuit et un bike and roller. On découvre le menu complet lorsqu'on récupère le road book. On le consulte vite fait car, comme souvent, on est à la bourre. Il faut vite aller déposer les rollers et le VTT à une transition, on en profite pour établir la stratégie de course: on fera un départ tranquille pour assurer, Hugues fera le roller car il s’est inscrit au club de Montluçon pour progresser suite à son calvaire sur le raid chaud patate (moi aussi je m'en souviens !!!) Pour les épreuves AU SCORE on laissera les balises trop éloignées pour éviter de perdre trop de jus.

 

11058268_1682694858620477_2533850188292064757_n[1].jpeg

 

       Départ 14h30 par une épreuve de CO SHOW qui permet de disperser les équipes: 3 cartes (CO photo aérienne, azimut et IOF) pas de difficulté, nous trouvons toutes les balises puis un trail’O nous emmène près de la Charente.

 

 

      Nous embarquons pour 7 km de canoë avec 2 balises à pointer, on remonte quelques équipes. Il faut descendre du canoë pour passer des déversoirs, l’eau n’est pas trop froide, ça va mais je ne ferai pas ça tous les jours. On finit 15ème de la section.

10523969_1682694851953811_8104157468257772764_n[1].jpeg

 

           C’est parti pour 8km de Bike and Roller, interdiction de se faire tracter par le VTT, il est juste là pour garder la vitesse dans les descentes. Hugues assure sur cette section, il dévale les descentes à plus de 40 km/h chapeau !!! Ce qui nous permet de doubler 6 équipes. Pour un départ tranquille, on repassera!!! A l’arrivée, nous attend du tir à la sarbacane. On loupe 4 flèches ce qui nous oblige à faire 4 tours de parking.

 

 

         Nous enfourchons les VTT pour la section 5, un VTT Roadbook et VTT’O de 18km. C’est moi qui m’y colle, une petite erreur dans un chemin en friche nous fera perdre quelques minutes. Pour la section 6, on part pour une CO séparés au SCORE d’une heure, on regarde la carte et tant pis pour la stratégie, on décide de tout prendre. Retour après 45min en ayant pris toutes les balises, mais je suis en nage et les cuisses commencent à brûler sûrement pas encore bien remis du trail des gendarmes.

 

 

        On reprend le vélo pour la section 7. Un suivi VTT nous amène à la VTT au SCORE et là je m’aperçois que j’ai percé sûrement à cause de mon erreur de tout à l’heure. Bilan: 5min pour réparer et c’est reparti. On a le temps de tracer la VTT au SCORE de 2h avant de partir. On décide de suivre notre stratégie: JOUER LA SECURITE. On laisse volontairement 3 balises à l’ouest de la carte et on se concentre sur les autres. A l’arrivée on regarde la montre qui indique 1h05 !!! Flûte on avait largement le temps de tout ramasser  car nous prenons 3 x 45min de pénalités. C'est lourd !!!!!

 

 

      A l’arrivée, je demande ce qui nous attend et on me dit qu’on part sur une CO à pied de 2h avec un tir à la carabine obligatoire au sein de la section. Pendant la CO la fatigue est bien présente maintenant. La progression n’est pas rapide et le dénivelé est important. Je dis à Hugues qu’il faut rentrer, on  laisse 3 balises car ça ne passera pas dans les 2h imparties. A l’arrivée j’apprends qu’il n’y avait pas de temps limite sur cette CO et que les 2h c’était le temps estimé. Je suis déçu mais Hugues me rassure en me disant qu’on passera plus facilement les barrières horaires suivantes.

 

      Il est maintenant temps de profiter d’une bonne garbure faite par l’orga pour se refaire la cerise. On change de chaussure et on repart pour un VTT CORRIDOR de 30 km. On ne fait pas d’erreur, la carte est magnifique, on boucle la section en 2h30. On apprendra par la suite que beaucoup d’équipes ont fait des erreurs. L’une d’elle notament se perdra  et l’orga aura bien du mal  à les retrouver.

 

 

     Section 11 : petite CO urbaine de 3 km. On jardine sur une balise, la fatigue sûrement ! On est prêt à la laisser mais finalement on se recale, on la trouve et on enchaîne sans problème. On enchaîne par un suivi VTT où on loupe une balise difficilement visible, on ne sera pas les seuls.

 

 

     Section 12 : Un VTT de 24 km. Au final, je suis dans le dur. Je laisse Hugues gérer pour arriver au kayak avec la barrière horaire à 8H . Il  est 5H  du mat, on est large. Le kayak se passe bien mais on a froid. On est seul depuis un bon moment et le moral est moyen mais quand le jour se lève le paysage est superbe, ce qui nous remonte le moral. La suite est une CO sur photo aérienne. Là, les jambes ne répondent plus du tout après le canoë. On marche beaucoup ce qui nous permet de discuter de nos parcours respectifs et de faire plus ample connaissance.

 

     On reprend nos VTT. Je trace la carte, Hugues oriente et je valide ses choix. On ne se pose plus de question. On récupère toutes les balises. On trouve plusieurs équipes qui ont shunté des sections du fait de la fatigue. La suivante, section 16, est une CO dans un bois en ordre imposé. On débute par la balise 1, je vérifie.... merde !! Ce n’est pas le bon code. C’est une balise du petit RAID. On se recale puis on pointe les 9 autres sans problème.

 

      Section 17 : VTT:  une carte sympa avec une spécialité civraisienne un VTT story (azimut, puis prendre route direction prince de « ----«  au croisement, direction Arctique ). J’ai mal aux jambes mais j’ai encore plus mal au postérieur. Il est temps que ça se termine !!!

Dernière section: un BIKE and RUN dans Civray. On retrouve des jambes et on arrive à recourir, c’est dans la tête la douleur.

 

 10408750_815877378488228_6130770368952624345_n[1].jpg

 

 

 

On finit à la 14ème place en 22H14 avec 200 km au compteur mais je pense qu’on pouvait faire mieux mais avec des SI....

Je suis super content, j’ai trouvé un partenaire idéal pour cette épreuve qui a su me préserver. Merci à lui.


Raid de Civray 2011


Raid de Civray 2011


   Tout d’abord un grand merci à notre nouveau partenaire, « La boîte à Vélo »
à Guéret, et bien entendu merci à tous les autres qui continuent de nous
soutenir.

Le
mois dernier une équipe composée de Thierry MAUDEUX et Cyrille GUERET, se
rendait à Civray dans la Vienne
pour participer au 2ème raid civraysin, le Roc 2011. Pour mémoire la
paire Maudeux, Germaneau avait terminé 4ème l’an passé à seulement 3
petites minutes de la 3ème place.

Cette
année les organisateurs avaient annoncé un raid plus long, donc plus physique,
mais toujours en totale orientation.

Nous
partons à 7h du matin le samedi, après avoir chargé le Mercedes AVIA-PICOTY,
arrivée 1h30 plus tard pour un départ donné à 9h30.

La
météo, ne paraît pas être au mieux, mais le départ est donné. Thierry me
demande de donner l’allure pour ce petit trail de 2.5kms. Je sais que pour être
dans le coup, il faut être dans les premiers, et malgré un rythme soutenu, je
ne peux suivre les 1er , de toute évidence les 33kms à pieds des
gendarmes et voleurs du week-end précédent ont laissé des traces.

Nous
arrivons sur la 1ère CO show en 12ème position. C’est une
CO très ludique, composée de 4 cartes, il faut retourner chercher la seconde
carte après avoir trouvé toutes les balises de la 1ère, et ainsi de
suite. Il y des balises partout, très visibles, des raiders partout, mais
attention chacun a un ordre différent, donc il est impossible de copier les
autres équipes. Nous terminons cette CO en 17ème position, car je ne
peux donner un bon rythme à pied.

Les
6kms de canoë vont se dérouler beaucoup mieux, à force on devient presque
performant, nous remontons des équipes, et nous croisons les premières, en
effet il faut faire un allez retour. Pour le moment il n’y a pas d’écart, tout
au plus 10mm. Lorsque nous accostons, les 1ers viennent juste de
partir. Nous descendons du canoë, et nous attend une épreuve de tir aux
fléchettes, Thierry me fait confiance, mais je les lance toutes à côté, et nous
écopons de tour de pénalités très physique, où il faut traverser la rivière à
plusieurs reprises, en s’aidant de corde… Cette fois il y a un peu plus
d’écart. Nous enfourchons ensuite nos vtt, il pleut beaucoup, pour une VTTO de
12kms, Thierry fait les bons choix d’itinéraire, sur un rythme soutenu, et nous
doublons pas mal d’équipes.

Nous
arrivons sur la CO
à pied suivante, les premières équipes sont déjà reparties, c’est une CO où
seule la première balise est positionnée, il faut trouver les suivantes, ainsi
que l’itinéraire grâce aux indications fournies à la première balise, puis la
seconde si on la trouve et ainsi de suite. Nous ne mettons pas longtemps à
boucler cette petite CO de 7kms, et nous remontons sur nos vtt.

Cette
VTTO doit nous conduire à la course au score suivante, épreuve déterminante
pour la gagne. Cette épreuve est la plus longue, mais nous la bouclons
facilement, et arrivons au parc à vélo.




Je
compte les vélos, et je constate que nous sommes rentrés dans les 10 premiers,
malheureusement, Jacques PEYCLIT et Cédric ALBIN repartent déjà, cela veut dire
qu’ils ont 45 mm
d’avance…ce sont eux qui vont gagner. Cette CO comporte du traçage, nous nous
installons, traçons et en avant.  C’est
une CO au score, et nous avons 45mm pour trouver les 15 balises, c’est
possible…malheureusement ma condition à pied ne va pas nous permettre de tout
ramener malgré une orient. parfaite de la part de Thierry. Nous rentrons avec
12 balises, et 1h de pénalité.

Le
reste ne sera plus qu’une formalité, nous rattraperons même la deuxième équipe
ARA (Angoulême Raid Aventure) qui terminera tout de même 6ème.
Le
bike&run suivant ne changera plus rien aux positions, pas plus que le suivi
d’itinéraire pour renter, avant la dernière CO urbaine, qu’il nous sera
impossible de boucler avant la dernière barrière horaire de 17h.

Au
final, une belle journée, de belles cartes, et une très bonne organisation, et
pour finir une 9ème place au scratch, après 90kms et 7h30 d’épreuve (8ème
en messieurs). Prochain rendez-vous désormais fin juillet pour le raid creuse
Oxygène.

 


24/02/2012
0 Poster un commentaire


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion