Raid de Cognac 2010

Ce week-end, Endurance 23 se déplaçait à Cognac, pour participer aux raids du Pineau 65 Kms, et du Cognac 140Kms. Pour mémoire l’année passée l’équipe avait terminé 11ème sur le grand raid.

Cette année les organisateurs, ont opté pour un raid physique, avec peu d’orientation, et beaucoup de suivi d’itinéraire. De plus les vététistes semblaient particulièrement avantagés, puisque sur les 140 Kms prévus au programme, seul 32 étaient a faire à pieds.

 

Le départ était donné à 9h le samedi, et après un court relais de 2Kms, les raiders attaquaient une première partie de VTT en suivi d’itinéraire de 25 Kms à un rythme très soutenu.

Arrivé au parc à vélos, les attendait une CO à pied de 15 Kms à tracer, l’épreuve phare de la journée. Certains auront eu alors la chance de poinçonner auparavant à VTT quelques balises de cette CO, notamment la balise 6, la plus éloignée.

Et oui comme à chaque raid, il faut aller vite, avoir de la chance et être opportuniste. Ce sera le cas de Vincent GERMANEAU, qui engagé en solitaire gagnera probablement 25 minutes, sur le duo MAUDEUX, GUERET.

Effectivement Vincent était engagé en solitaire, particulièrement en forme en ce moment, on a pu l’apercevoir dernièrement dans les pelotons de tête de certaines courses locales de vélo en compagnie de Didier FEREZ, il enchaînera les épreuves de ce raid dans les 3 premiers. Malheureusement, il loupera une balise lors d’une transition VTT, et une autre à l’arrivée du canoë. Ces 2 petites erreurs vont lui coûter la 3ème place, car même s’il réalise le 3ème temps de la journée, il sera pénalisé de 2 x 30 mn. Il bouclera cette 1ère journée en 8h50, avant de repartir pour la CO de nuit, où peu d’écarts seront constatés.

Pour Thierry et moi-même, les choses seront beaucoup plus difficiles, en effet très rapidement, en fait au bout de 3 heures, Thierry va s’apercevoir que je ne suis pas en forme du tout. Le reste de la journée va alors se transformer en véritable galère pour moi-même, mais également pour lui, bien handicapé et ralenti par un coéquipier épuisé qu’il faut pourtant ramener, tout en lisant les cartes. Il sera alors très difficile de boucler les 35 derniers Kms de VTT, mais c’est aussi ça l’esprit des raids, amitié et entre – aide. Toutefois après 9h30 d’épreuves je déciderais raisonnablement de ne pas repartir. Après accord des organisateurs, Thierry terminera donc ce raid seul, classé 27ème à la fin de la journée.

Le lendemain, 20 Kms de VTT les attendaient, suivis de 10 en orientation à pied, pour finir par un retour 15Kms de VTT. Une journée somme toute plutôt facile où les équipes iront très vite. A ce jeu Thierry et Vincent, toujours très en forme, réaliseront respectivement les 5ème et 6ème temps de la matinée bouclant les 45 Kms en seulement 2h06 mn.

Pourtant malgré ces temps particulièrement élogieux, ils ne reprendront qu’une place chacun, Vincent termine tout de même 5ème en 11h47mm, et Thierry 26ème en 12h26mm, sur 50 équipes quand même. Pour info le premier boucle son raid en 9h46mm, en fin de compte à seulement 1h de Vincent, pénalisé d’une heure.

Ce raid s’inscrit toujours dans notre préparation pour Oléron, pourtant certains enseignements sont déjà à tirer, on ne peut participer à ce genre d’épreuves qu’en pleine possession de ses moyens, reposés et entraînés. De plus il faut réaliser une très bonne première journée, pour bien figuré, en effet les épreuves du lendemain, ne permettent généralement pas de faire évoluer le classement car le niveau des participants est relativement homogène. Dans tous les cas les erreurs, et oublis en orientation se payent cache, et ne sont donc pas permises.

Sur le raid du Pineau, les 2 Lionel, RHUMY et CHATAIN, ont réalisé une très belle performance, en portant leur maillot endurance 23 AVIA-PICOTY-EMIX de la meilleure manière qui soit. Ils se sont mis en avant toute la journée du samedi, à la lutte avec les premiers sans jamais rien lâcher. Lionel RHUMY pour son premier raid de la saison montre qu’il a bien progressé, et qu’il est en très grande forme. Quand à notre secrétaire, il montre une fois de plus son investissement au sein du club, son engagement pour les raids, et ses qualités d’orienteur. Nul doute que cette équipe décrochera un podium dans la saison sur les raids courts, avant qui sait de se lancer sur un plus long…il termine à la 8ème place en 5h07, à seulement 15mm des 4ème.

Rendez-vous désormais en juin, mois le plus chargé, avec prêt de 150 organisations sur toute la France, pour le raid de l’Aprecote en Dordogne et peut-être d’autres surprises.


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 







27/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 218 autres membres